Actualité :
Questions - Réponses PDF Imprimer Envoyer

Si vous souhaitez la réponse à une question relative à la Cathédrale de Reims, n'hésitez pas à nous écrire ou à nous envoyer un Mail.

Si la réponse peut intéresser le plus grand nombre, nous publierons ci-dessous la question et la réponse.

Quand sont apparues les fleurs de lys sur la toiture de la cathédrale et pourquoi ?
Le feu prend dans les combles de la cathédrale le 24 juillet 1481. La toiture est détruite et une première restauration commence.
Pour cette restauration, les rois Charles VIII et Louis XII font des dons sous forme de rentes sur la gabelle.
En signe de reconnaissance de cette générosité, il est décidé de placer des fleurs de lys sur le faîtage de la toiture.
Ainsi les fleurs de lys sont un signe de reconnaissance et non un signe distinctif de la cathédrale des sacres, comme on pourrait le croire.
Les fleurs de lys furent ensuite retirées à la révolution et remises en place lors de la reconstruction après la Grande Guerre, à la demande de Rockefeller.

L'abbé V. Tourneur dans un ouvrage sur Notre-Dame de Reims paru en 1868 écrit : "Le jour même de l'incendie, des députés furent envoyés par le Chapitre à Louis XI. L'égoïste monarque promit beaucoup et ne donna rien. Il fallut employer à des travaux de préservation provisoire l'argent dont on put disposer. Les vrais restaurateurs de Notre-Dame de Reims furent Charles VIII et Louis XII, qui, par des édits cinq fois renouvelés, autorisèrent un prélèvement important sur chaque minot de sel vendu dans toutes les gabelles du royaume. Cet octroi des deniers publics dura trente-et-un ans".
(Un "minot" équivalait à 52 litres de sel.)

Sur le faîtage de la toiture de la nef et des transepts une suite alternée de fleurs de lys et de trèfles.

Photo prise suite à la dorure des fleurs de lys de la toiture du transept sud en 2011.

On raconte qu'il y a de l'eau sous la cathédrale. Vrai ou faux ?
Des rémois disent qu'il y a de l'eau sous la cathédrale et que l'on peut naviguer en barque. Ceux qui disent cela n'ont jamais été sous la cathédrale et soutiennent leur affirmation par le fait de connaître quelqu'un qui l'a fait. Cette croyance d'origine rémoise est ancienne et totalement infondée.

Ci-contre : photo des fouilles du baptistère sous la cathédrale.

Un boulet de canon de la guerre 1914-18 sur la façade de la cathédrale. Vrai ou faux ?
Lorsque l'on regarde la couronnement de la Vierge sur le gâble du portail central, on remarque sous les pieds de la Vierge une boule de plomb. De quoi s'agit-il ?
Cela fait référence à l'apocalypse de Saint Jean, la Vierge
illuminée par le soleil, les pieds sur la lune. Il s'agit donc de la représentation de la lune et non d'un boulet de canon.