Actualité :
Origine PDF Imprimer Envoyer

Origine de la Société des Amis de la Cathédrale de Reims

Cette belle et triste histoire commence le 19 septembre 1914. Le temps est gris et pluvieux, un fort vent balaye le parvis de la cathédrale.

A 7 h 25, alors que deux vicaires (Jules Thiénot et Maurice Landrieux) préparent l'autel pour la célébration de la messe de 8 heures, les trois premiers obus tombent sur la cathédrale.

A 15 h, dix obus touchent l'échafaudage de la tour nord, celui-ci avait été installé en mai 1913 pour procéder à des restaurations et il aurait du être enlevé en juillet 1914, les travaux étant terminés.
Cet échafaudage en bois d'une hauteur de 13 étages prend feu.

A 15 h 30, la toiture s'embrase à son tour.

A 15 h 50, l'échafaudage s'effondre.

A 17 h, la charpente n'est plus qu'un immense brasier. Le plomb de la toiture fond et coule à l'intérieur de la cathédrale et par les gargouilles.

A 20 h, la cathédrale est détruite.


Création de la Société des Amis de la Cathédrale de Reims

Trente mois après ce drame, le 9 mai 1917, deux rémois, Max Sainsaulieu et Henri Abelé, (rejoint en novembre par Jean-Baptiste Langlet) procèdent à la création de la Société des Amis de la Cathédrale de Reims à Paris dans une salle du Louvre. Cette société sera placée très rapidement sous le haut patronnage de Raymond Poincaré, Président de la République, et du Cardinal Luçon, Archevêque de Reims.

 

 

 

 

"Get the Flash Player" "to see this gallery."